03 mai 2014

Couleur & Crins

Ce week end dans le Perche, j’ai admiré les créations des artisans d’art à la boutique Couleur & Crins de La Perrière.

Chouette ! une nouvelle boutique vient d’ouvrir sur la Grande  Place du village de La Perrière.  J’ai hâte de la découvrir et me voilà ce jour, accompagnée d’une météo mi-figue mi-raisin, devant la boutique rose juste en face de la Maison d’Horbé.

Couleur & Crins n’est pas tout à fait une boutique comme les autres. Cette « shoppette »  comme l’appelle déjà les habitués, est en fait une association d’artisans d’art locaux. Des artisans qui rayonnent à moins de cent kilomètres du village et qui, à tour de rôle, présentent leurs créations.

L’idée de l’association Couleur & Crins est l’initiative généreuse de Barbara de La Perrière. Entendez par là Barbara Orosz, artiste accomplie, et habitante du village depuis une quinzaine d’années. Sa rencontre avec Béatrice Angèle, artisan d’art spécialisée dans la passementerie et le crin de cheval, fut une révélation et c’est ensemble qu’elles décident de collaborer dans la création d’objets, bijoux et autres accessoires.

Pour l’heure et en complément des créations de Barbara et Angèle, Couleur & Crins expose et propose à la vente les œuvres de Claude Terrier (bijoux et ornements de cheveux), Cécile Préziosa (vaisselle céramique), Christian Vallée (photographe portraits), David Commenchal ( photographe cartes postales et livre), Thierry Faucal (meubles en palettes en bois ), Isabelle Bonnefoi (vaisselle céramique), Fréderic Chéhu (photographe cartes postales), Malvina (savons au lait de chèvre).

Une shoppette à découvrir au cours d’un week end dans le Perche à l’occasion, pourquoi pas, du 18ème Marché d’Art de La Perrière qui aura lieu cette année pendant le repos de Pentecôte, les  8 et 9 juin 2014.

 

Diapositive1

Diapositive2

Diapositive3

 

 

 

 


26 avril 2014

Destination Perche

C’est à l’occasion de la présentation du nouveau site internet de l’association que, le week end dernier dans le Perche, j’ai eu le plaisir de rencontrer quelques uns des dynamiques membres de Destination Perche dont Jacques de Longcamp, Président de l’association et son épouse Pascale, maîtresse de maison du Château de la Grande Noë à Moulicent.

Pour fêter cet évènement, notre hôtesse Juliette Chevrel nous avait conviés dans son admirable demeure percheronne, le Domaine des Evis à la Chapelle Fortin, ancienne ferme fortifiée du XVe siècle, restaurée et décorée dans les règles de l’art.

Chambres et tables d’hôtes, gites, manoirs et maisons de famille, longères percheronnes, cabanes dans les arbres et tant d’autres lieux de charme aux décors raffinés sont présentés sur le très beau site internet de Destination Perche.

Les propriétaires, amoureux du Perche, seront en outre ravis de vous prodiguer conseils et adresses ainsi que des idées en matière de balades et itinéraires de découverte.

Et  je suis bien certaine qu’après avoir visité notre belle campagne percheronne,  vous serez ravis de retrouver Morphée dans ces endroits d’exception.

  

Château de la Grande Noë Moulicent 2

Château de la Grande Noë - Moulicent

Château de La Mouchère St Cyr la Rosière

Château de la Mouchère - St Cyr la Rosière

domaine-des-evis-la-chapelle-fortin-1334677376

Domaine des Evis - La Chapelle Fortin

La Carrillière La Gaudaine

La Carrillière - La Gaudaine

La Maison d'Hector

La Maison d'Hector - Saint-Mard-de-Réno

 La Petite Maison St Mard de Réno (2)

 La Petite Maison - Saint-Mard-de-Réno

Le Vaumenard Saint Mard de Réno

Le Vaumenard - Saint-Mard-de-Réno

cabanes-grandes-noe-moulicent-802[1]

Les Cabanes du Perche - La Grande Noë - Moulicent

Thanks to the presentation of the new website of the association, I had the chance, last week end in the Perche, to meet some of the dynamic members of Destination Perche including Jacques de Longcamp, President of the association and his wife Pascale.

To celebrate this event, we were invited by Juliette Chevrel in her beautiful property Domaine des Evis located in La Chapelle Fortin, an amazing 15th century fortified farm, lovingly restored and decorated.

B&B, self catering, manors and cottages, unusual places to stay, a lot of charming places are presented on the beautiful association website.

By the way, the owners, all lovers of the Perche countryside, will be happy to provide advice and addresses as well as ideas for walks and discovery tours.

And I am quite sure that, after visiting our beautiful region, you will be delighted to fall into the arms of Morpheus in these exceptional places.

21 avril 2014

La Loge du Sabotier

Ce week end dans le Perche, j’ai été une nouvelle fois charmée par la Loge du Sabotier, entre Feings et Saint-Mard-de-Réno.

J’aime emprunter le chemin des écoliers pour me rendre à Mortagne-au-Perche. Très honnêtement de la maison, il y a bien plus rapide mais c’est sur la sinueuse départementale 5, au pied du massif forestier de Réno-Valdieu, que se trouve la Loge du Sabotier. Elle a tellement de charme cette petite maison dans la prairie, je l’adore.

A propos du sabotier : avant d’intégrer les bourgades à la fin du XIXe siècle, l’atelier du sabotier était niché à proximité des forêts, au plus près de la matière première. A cette époque, la population rurale portait des sabots, seules les personnes fortunées se chaussant de cuir. Parmi les principales essences de bois utilisées pour la fabrication des sabots se trouvaient le bouleau, le hêtre, le merisier, le noyer et l’orme. Le bois devait être bûché et travaillé vert car il a la propriété de durcir en séchant, se révélant de ce fait très difficile à creuser. La fabrication d’une paire de sabots nécessitait l’emploi d’un grand nombre d’outils et, afin de gagner du temps, les sabotiers fabriquaient de petites séries. Le grenier abritait la production de la journée. Les sabots entreposés y séchaient pendant trois ou quatre mois avant d’être vendus. Le déclin du métier de sabotier s’amorça lors de la Grande Guerre puis s’accéléra dès la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les bottes en caoutchouc prenant le relais. Le sabot disparut et il n’y a malheureusement plus, vous vous en doutez, aucun sabotier actif dans le Perche.

 

P2220857

 

Last weekend in the Perche, I was once again charmed by the clog maker workshop “La Loge du Sabotier”, between Feings and Saint-Mard-de-Reno.

I like to take the long way round to get to Mortagne-au-Perche. To be honest, there is much faster from my own house to get there. But, it is on the winding RD5, between Feings and St-Mard-de-Reno, at the foot of Reno Valdieu forest, that you can see the “Loge du Sabotier”. A timeless charm is preserved to this little house on the prairie. I love it.

About clog maker: before joining the villages in the late nineteenth century, the clog maker workshop was located near the forests, closer to the raw material. At this time, the rural population wore clogs, only wealthy people could afford leather shoes. Among the main types of wood used for the manufacture of clogs were the birch, the beech, the cherry wood, the walnut and the elm. The wood should be chopped and worked green because it has the property of hardening in drying, becoming very hard and thus difficult to dig. Making a pair of clogs required the use of a large number of tools and, in order to save time, the clog makers were making small quantities. The daily production was consigned to the attic and, the clogs were drying there for three or four months before being sold. The decline of this old profession begun during the First World War and then accelerated at the end of the Second World War, rubber boots taking over. The clog disappeared and, as you can imagine, there is unfortunately no more active clog maker in Perche.

29 mars 2014

La Brocante du Breuil : Tout un Jardin !

Ce week end dans le Perche, j'ai découvert l'une des facettes de la Brocante du Breuil.

 

_P3010907

Tel l'archer prévoyant, Olivier de Vleeschouwer a plusieurs cordes à son arc. Ecrivain et traducteur : on lui doit notamment de nombreux romans et livres pour enfants. Journaliste : il a longtemps collaboré à Mon Jardin & Ma Maison et Jardin Passion. Créateur de jardins : il a suivi une formation à la prestigieuse Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles. Jardinier professionnel : il a écrit des ouvrages sur les bulbes et les rosiers, l'une de ses grandes passions.… Pourtant ce matin c’est la facette Olivier le Brocanteur qui m’intéresse et dont je vais vous parler.

*** / ***

C’est à la sortie de Moulins-la-Marche, après l’hippodrome Jean Gabin, que se trouve la Brocante du Breuil. Ce matin,  j’ai entrepris d’aller y faire un tour car la brocante sort de son repos hivernal et profite des premiers rayons de soleil pour réouvrir ses portes.

C’est dans l’une des dépendances de sa propriété qu’Olivier a décidé d’installer et d’exposer les objets de brocante et de décoration. Tableaux, bibelots, meubles, vaisselle et poteries, curiosités, tous ces objets ont été choisis et chinés avec soin et probablement beaucoup de tendresse par leur propriétaire provisoire. Tous ces objets ont une histoire à raconter, tous ont « du vécu » et tous ont encore tant à offrir. Sagement, ils attendent le regard qui s’arrêtera sur eux, le déclic qui fera qu’ils trouveront leur place le plus naturellement du monde dans votre intérieur ou votre jardin car il me plait de croire que ce sont les objets qui nous choisissent et non l’inverse.  

Mais les fleurs et les plantes ne sont jamais loin avec Olivier. La Brocante du Breuil est également un jardin à part entière : Tout un Jardin. Mais soyons patients ! car bien que le printemps soit précoce et généreux, je préfère attendre les floraisons plus abondantes pour vous parler de cette seconde corde qu’Olivier a son arc, la passion du Jardin.

 

P3010885

 

P3010887

 

P3010894

 

P3010897

 

P3010898

 

P3010912

 

P3010913

 

P3010914

 

P3010919

 

P3010920

 

Retrouvez toute l'actualité du Breuil/Tout un Jardin sur le site LE BREUIL
ou likez la page facebook
Tout un Jardin

 

This weekend in the Perche, I have discovered one of the aspect of La Brocante du Breuil

Olivier de Vleeschouwer has many strings to his bow. Writer and translator: he wrote many novels and children's books. Reporter: he used to work for Mon Jardin & Ma Maison and Jardin Passion magazines. Garden designer: he completed the training given by the prestigious Ecole Nationale Supérieure de Paysage located in Versailles. Expert in gardens, he wrote several books on  bulbs and roses, one of his great passion... but this morning I’m interested in Olivier’s brocante and this is the purpose of this post.

*** / ***
The small town of Moulins-la-Marche is not very far from home and, it is outside of the city, just after Jean Gabin hippodrome, that we can find the Brocante du Breuil. This morning I have decided to go to the Brocante. After some weeks of winter closure, enjoying the first rays of sun, the shop is reopening its doors today.

It is in one of the outbuildings of his property Olivier decided to install and expose antique objects and decoration. Paintings, ornaments, furniture, porcelain, glasses and pottery, curiosities, all these objects were selected and carefully hunted and probably with a lot of affection by their temporary owner. All these objects have a story to tell, all of them have their own past and history, and still have so much to offer. m pleased to believe that the objects are choosing their new owner and not the opposite.

But La Brocante du Breuil is not only a junk shop. It's also a beautiful garden : Tout un Jardin. But please be patient! Although the spring is early and generous this year, I prefer to wait for more abundant blooms to talk about this second string Olivier has to his bow, the passion of the Garden.

15 mars 2014

Ceronne Créations

Ce week end dans le Perche,
je me suis réchauffée le coeur à la lueur des bougies de Ceronne Créations.

P2280861

Timidement je pousse la porte de l’atelier et j’entre. Céronne est là, debout devant son réchaud, en train de surveiller la cuisson de la cire. Après quelques banalités échangées, la vraie discussion s’installe.
Je lui explique que je viens dans le Perche tous les week ends depuis dix ans et que j’ai souvent entendu parler d’elle et de ses bougies. « Normal, me dit elle, cela fait bientôt dix ans que je suis installée. »

Céronne, quand elle parle, elle va à l’essentiel.

Elle me raconte comment, douée depuis toujours dans la confection de bougies, elle a décidé de transformer sa vie professionnelle et de se lancer dans la fabrication à plus grande échelle en créant des bougies de toutes les formes, de toutes les couleurs ou incrustées de fleurs séchées qu’elle va elle-même cueillir en montagne. Des bougies flottantes, d’intérieur ou d’extérieur, creusées pour être utilisées comme photophores, tout un univers…son univers.

Elle est comme ça Céronne : créative et imaginative.

Mais un passe temps ne se transforme pas en une profession en un claquement de doigts. Céronne se rend rapidement compte qu’il n’existe aucun manuel d’apprentissage au métier de maître cirier. Reste la transmission orale. La chance souriant aux audacieux, Céronne fait la connaissance d’un maître en la matière qui lui prodigue conseils et astuces et l’amène, à force d’essais et de réflexion, à la perfection.

C’est bien Céronne ça : tenace et humble.

Et puis la vente des bougies par les ventes privées, l’ouverture de l’atelier à Rémalard, les stages de formation qu’elle organise, les après-midis récréatives qu’elle anime avec d’autres artistes qu’elle accueille pour l’occasion ... dynamique et impliquée, voilà comment est Céronne.

En fait, Céronne elle est comme ses bougies. Pas besoin d’artifice pour apporter de la lumière. Sa force tranquille, son humilité, son implication et le respect qu’elle porte à l’environnement en font une personne rare. Après avoir bavardé avec elle, je me suis sentie comme devant la flamme d’une de ses bougies … réchauffée.

Ce week end dans le Perche, c'est une lumineuse et chaleureuse Céronne que j'ai rencontrée. Merci mille fois.

 

P2280863

 

P2280875

 

P2280880

 

P2280883



23 février 2014

Pépinière Ellebore

Ce week end dans le Perche, je suis allée à la rencontre du printemps en parcourant les allées de la Pépinière Ellebore à Saint-Jouin-de- Blavou

Un merveilleux avant goût de printemps en cet après midi ensoleillé à la Pépinière Ellebore
C’est le dernier jour de l’exposition-vente des  hellébores, plantes phares de la pépinière, mais aussi nombreuses vivaces et  bulbes. Les passionnés se pressent pour acquérir les merveilles et autres beautés présentées devant la longère typiquement percheronne.

Le temps de saluer Nadine fort occupée à conseiller les amateurs éclairés, je profite de la luminosité pour admirer les délicates corolles, prendre quelques clichés et me précipite découvrir les spécimens encore disponibles à la vente.

Les belles, toutes fleurs ouvertes afin d’éviter une méprise quand à la couleur annoncée,  attendent sagement leurs nouveaux propriétaires. La quasi-totalité d’entre elles vont quitter la pépinière pour prendre place dans les jardins environnants. Les sourires et visages réjouis autour de moi  en disent long sur la satisfaction des clients.

Je jette mon dévolu sur trois splendeurs dont je ne connais pas les noms scientifiques mais ce n’est pas grave, le simple fait de les contempler me comble. Je repars ravie en me promettant de revenir bientôt pour compléter mon carré de vivaces, autres grande spécialité de la pépinière.

Bravo et grand merci Nadine et Christian pour ce lumineux  après midi printanier que vous nous avez offert.

 

VIDEO ELLEBORE
SILENCE CA POUSSE - FRANCE 5

***** / *****

Ellebore
Pépinière d'acclimatation
N.Albouy & C. Geoffroy
"La Chamotière"
61360 Saint-Jouin-de-Blavou FRANCE

Téléphone: 02 33 83 37 72
Fax: 02 33 83 37 73
Portable: 06 80 22 86 74
contact@pepiniere-ellebore.fr

 

P2220833

 

 

P2220824

 

P2220840

 

P2220849

 

P2220853

 

P2220854

 

P2220843

 

P2220855

16 février 2014

Le Gros Chêne de La Loupe

Ce week end dans le Perche, je me suis replongée dans les légendes du Gros Chêne de La Loupe, sans aucun doute le plus vieux chêne de la région.

Situé sur la commune de Meaucé, ce chêne serait un reste du bois environnant le château primitif de La Loupe et aurait remplacé un chêne druidique millénaire.  Il aurait été planté par Jeanne, fille du seigneur et baronne de Meaucé, avec son fiancé Sir Olivier de Montlandon, avant que celui-ci ne parte à la guerre pour défendre son pays contre les Anglais en septembre 1360. Olivier fut tué à la bataille de Cocherelle quatre ans plus tard. Jeanne, de santé fragile, en est morte de chagrin.

Il y a plusieurs siècles, le Perche était une région très boisée, encore davantage qu’aujourd’hui. Henri IV, grand voyageur et grand chasseur, passait ses journées dans notre région à la chasse et venait, paraît-il, se reposer le soir au pied du chêne.

On dit également qu’en se cassant, une branche morte fit apparaître une cavité en forme de grotte. Les dames de l’époque décidèrent d’y installer une statuette de la Sainte Vierge et disposèrent des cierges au pied de l’arbre. Le chêne devint alors un lieu de prières et de pèlerinages.

Puis arrive la Révolution. Comme les dames ne voulaient pas retirer la statuette, il a été demandé l’autorisation d’abattre le chêne. On a du y renoncer, l’arbre étant trop dur. Les dames ont pensé que la Vierge les protégeait, elles ont donc remis une statuette. Cette coutume s’est perdue ainsi que les pèlerinages.  

Gros chêne de La Loupe, photographié en juillet 2013, circonférence de 14.30 m au pied et de 8.60 m à un mètre du sol.

Gros Chêne de La Loupe

Located in the municipality of Meaucé, it is said that this oak has been planted by Jeanne, daughter of Lord and Baroness of Meaucé with her fiancé Sir Olivier Montlandon before he leaves for the war in September 1360. Unfortunately, Olivier was killed at the Battle of Cocherelle four years later. Jeanne died of sorrow.

There are several centuries; The Perche was a wooded area, even more than today. King Henry IV, a great traveler and a great hunter, spent his days in our area to hunt and, as the legend says, rest in the evening at the foot of the oak.

It is also said that a cavity appears in the dead branch of the tree. The ladies then decided to install a statue of the Blessed Virgin and placed candles at the foot of the tree. The oak became a place of prayer and pilgrimages.

Then came the French Revolution. As the ladies did not want to remove the statue, it was asked for permission to shoot the oak. This was impossible as the bark of the tree was too hard. The ladies thought the Virgin protected them and therefore they put a new statue. What a pity that this custom and also pilgrimages are lost now.

The Big Oak Tree, July 2013, circumference of 14.30 m at the base and 8.60 m at one meter from the ground.

07 février 2014

Les Brocs du Relais d'Avezé

Ce week end dans le Perche,
j'ai chiné ches les brocanteurs du Relais d'Avezé.

Pour tout vous dire, j’ai suivi les conseils de Carine du Moulin de Courtangis. « J’y trouve toujours quelque chose et les prix sont abordables » m’a-t-elle dit.

Il ne m’en n’a pas fallu plus pour aller voir. Et bonheur ! Cette brocante est une véritable caverne d’Ali Baba et OUI les prix sont abordables (espérons seulement qu’ils vont le rester :-)).

La brocante a pris ses quartiers depuis mars 2013 dans l’ancien relais de poste Percheron, sur la route départementale 323 (ex N23), sur la commune d’Avezé entre La-Ferté-Bernard et Nogent-le-Rotrou.

Ici, cinq brocanteurs professionnels se sont regroupés pour présenter leurs trouvailles. 2000 m² pour l’extérieur et l’intérieur, des meubles, bibelots, livres, bijoux, vaisselles, vannerie, tableaux,  surplus militaire que sais je encore. Il est quasiment impossible de repartir les mains vides et vivement conseillé d’y faire un saut régulièrement !

Les Brocs du relais d’Avezé
Yaël, les deux Catherine, Christian et Christophe
Lieu-dit La Ganche
Jardinerie d’Avezé
72400 Avezé

lesbrocsdurelaisdaveze@yahoo.fr

 Brocante ouverte vendredi, samedi, dimanche, lundi
10h00 à 12h00 // 14h00 à 18h00

 

Broc d'Aveze 1

 

Broc d'Aveze 3

 

Broc d'Aveze 4

 

Broc d'Aveze 7

 

Broc d'Aveze 8

 

Broc d'Aveze 6

 

Broc d'Aveze 5

 

Broc d'Aveze 9

 

Broc d'Aveze 10

 

To be honest, I followed the advice of Carine from the Moulin de Courtangis. "I always find something and the prices are affordable," she has told me.

I was curious to discover that. And what a surprise! This “brocante” is really a treasure and YES  the prices are what we would actually be willing to pay  (we can only hope that they will remain :-)).

Since March 2013, the “brocante” is installed in an old typical Relais de Poste, on the RD323 in the town of Avezé located between
La-Ferté-Bernard and Nogent-le-Rotrou.
Here, a group of five second-hand dealers present their treasures. 2000 m² for the exterior and interior, furniture, knick-knacks, books, jewelry, pottery, basketry, paintings, military surplus ….and a lot of other things. It is almost impossible to leave empty-handed and strongly recommended to jump regularly!

 

26 janvier 2014

Oiseaux du Perche

Ce week end dans le Perche, j’ai adoré observer les passereaux s’approcher chacun leur tour et picorer les boules de graisse disséminées dans le jardin.

Le rouge gorge,  timide et prudent, attend patiemment que l’autoritaire mésange charbonnière veuille bien lui laisser la place. Mais la coquine est gourmande et n’a guère envie de partager le festin !

Plusieurs organismes et associations organisent régulièrement des balades ornithologiques et des sorties nature (L’Ecomusée du Perche à St Cyr la Rosière, Le Parc Naturel du Perche à Nocé et l’Association Faune & Flore de l’Orne à St Denis-sur-Sarthon …) pour ne citer qu’elles.

Je vous propose également le sympathique blog « Petit Peuple du Perche » afin de découvrir la petite faune du Perche. Très belle initiative.

rouge gorge c 2

  

rouge gorge c

 

Mésange

 

This week end in the Perche, I really enjoyed watching birds coming, waiting their turn, and pecking fat balls food dotted about the garden.
The robin, shy and careful, wait patiently for the bossy great tit leaves the place. But the hussy is greedy and don’t want at all share the feast !

Several organisms and associations regurlarly organize ornithological walks and natural rambles. It is the case for the Ecomuseum in Saint Cyr la Rosière, Le Parc Naturel du Perche à Nocé et the Association Faune & Flore de l’Orne in Saint Denis sur Sarthon for example.

 I also suggest you the nice blog “Petit Peuple du Perche” in order to discover the little wildlife of the Perche.

18 janvier 2014

La Basilique Notre-Dame-de-Montligeon

Ce week end dans le Perche,
j’ai visité la Basilique Notre-Dame-de-Montligeon, « la Cathédrale dans les champs ».

La première fois que je l’ai vue, je suis restée sans voix devant sa démesure. Rendez-vous compte, 74 mètres de long, 32 de large. En forme de croix latine, la Basilique Notre-Dame-de-Montligeon comporte 2 vastes transepts, 3 nefs, 16 chapelles et 1 déambulatoire. Les clefs de voûte s’élèvent à 23 mètres et les deux flèches de 60 mètres qui encadrent la façade lui confèrent un air de cathédrale. 

Cette  « jeune » Basilique est l’œuvre de l’abbé Buguet. Nommé en 1878 curé de la bourgade la Chapelle-Montligeon, cet homme admirable, désolé de voir le bourg se vider de ses habitants a alors deux pensées extraordinaires : la première est de créer une imprimerie pour donner du travail aux paroissiens et infléchir ainsi l’exode rural et la seconde est la création de l’Oeuvre Expiatoire, dédiée à la délivrance des âmes délaissées du purgatoire.

L’idée, soutenue par l’évêque de Sées,  fait des émules et les dons affluent. La première pierre de l’église est posée en 1896 et la première messe a eu lieu le 1er juin 1911. Malheureusement, l’abbé Buguet, épuisé, meurt en 1918, dix ans avant la consécration de l’église en basilique.
Aujourd’hui, plus d’un siècle plus tard, la basilique Notre-Dame-de-Montligeon est le centre mondial de prière pour les défunts.

Lieu vivant, animé par une communauté religieuse dynamique, la basilique attire chaque année de nombreux pèlerinages. L’ermitage-hôtel attenant permet l’accueil de pèlerins ou retraitants. En effet,  la basilique offre un cadre idéal, en plein cœur de cette belle région du Perche, pour faire une parenthèse spirituelle, prendre du recul ou, tout simplement, reprendre son souffle avant de repartir avec entrain dans le tumulte.   

Montligeon Janvier 2014-1

 

Montligeon Janvier 2014-2

 

Montligeon Janvier 2014 -3

 

This weekend in the Perche,
I visited the Basilica Notre- Dame- de- Montligeon  - the " Cathedral in the fields ."

The first time I saw the church , I remained speechless when I saw the dimensions : can you imagine 74 meters long , 32 wide,  the Notre -Dame- de- Montligeon has 2 large transepts , three naves , 16 chapels and one ambulatory. The arrows are 60 meters high an make the church looking like a cathedral.

This "young" Basilica (a little younger than the Westminter Cathedral ended in 1903), is the work of the Father Buguet . Appointed in 1878 pastor of the village La Chapelle- Montligeon , this fantastic man , worried to see the young men leaving the village for the cities, had two extraordinary thoughts : the first one was to give a job to the men of the village creating printing offices and reduce the exodus and, the second one, was the creation of the “Oeuvre Expiatoire” dedicated to the souls of dead people left in the purgatory.

The idea, supported by the Bishop of Sees, had success and the donations came quickly.  The first stone of the church was laid in 1896 and the first Mass was held on 1 June 1911. Unfortunately, Father Buguet, exhausted by the work, died in 1918, ten years before the consecration of the church in basilica.
Today, over a century later, the Notre -Dame- de- Montligeon is the world center of prayer for the dead.

Led by a dynamic religious community, the basilica attracts many pilgrims. The Hermitage Hotel – attached, allows the wellcome of pilgrims and retreatants. Indeed, the basilica offers an ideal setting in the heart of this beautiful region of the Perche, to make a spiritual interlude or to take a step back before returning and enjoying life again.

 



  1  2  3  4  5    Fin »